« Mes presques riens » de Mathilde LEMIESLE

Capture d’écran 2023-08-30 à 14.25.45

Partager cet article

Aujourd’hui je vous parle d’un livre illustré, intitulé « Mes presques rien », écrit par Mathilde LEMIESLE.

« Dans ce premier tome, elle parle de son histoire personnelle pour rendre visibles tous les détails de la fausse couche et détruire le tabou qui l’accompagne ».

Je suis tombée sur ce livre dans une librairie lyonnaise (que je vous conseille, Ouvrir l’oeil, située rue des capucins), en fouinant un peu au hasard, comme à mon habitude.

Ce sujet ne me concerne pas du tout, et c’est justement parce que je n’y connaissais rien que j’ai eu l’envie d’acheter ce livre, afin de mieux comprendre ce que peuvent vivre mes patientes, malheureusement nombreuses, qui vivent ou qui ont vécu des fausses couches.

Aussi, en le feuilletant dans la librairie, j’ai vu quelques passages abordant le vécu du corps, et puisque c’est mon sujet de prédilection, je me suis dis que ce livre enrichirait peut-être mes réflexions.

Plus précisément, l’autrice y raconte les 4 fausses couches qu’elle a vécu avant d’avoir sa fille. Elle raconte ses espoirs, ses symptômes, les échographies, les annonces de grossesse auprès des proches, les angoisses, les douleurs, les curetages, le dégoût de son corps etc.

L’autrice traverse toutes ces épreuves en couple, quelques pages sont donc dédiées au vécu de son conjoint et à l’évolution de leur relation de couple.

Dans ce livre j’ai aimé :

  • La fluidité de lecture, il n’y a pas énormément de texte et celui-ci est souvent répartis dans différents schémas, ce qui facilite la compréhension et rend la lecture assez rapide.

  • L’aspect pédagogique sur les fausses couches, sur le cycle menstruel, sur l’anatomie féminine.
  • La dimension autobiographique, car l’autrice parle de ses émotions, ses sensations, ses difficultés, ce qui rend le sujet très concret et humain, il ne s’agit pas du tout d’un ouvrage purement théorique. Tout ceci est abordé avec un vocabulaire riche, ce qui peut aider une personne concernée qui lirait ce livre à mieux identifier ce qu’elle ressent ou a pu ressentir, en s’identifiant et/ou en se comparant à l’autrice.
  • L’humour est justement dosé à mon sens, ni trop, ni trop peu. Le sujet du livre reste difficile mais je n’ai pour autant pas vécu cette lecture comme plombante.

  • Que l’autrice parle de l’aide précieuse que lui a apporté un groupe de parole avec d’autres femmes concernées, ainsi que de la possibilité d’écrire des lettres à ses proches lorsque leur parler de vive voix est trop difficile.

Avez-vous déjà lu ce livre ? N’hésitez pas à partager vos avis à ce sujet !

1

Adhérez à l'Espace membre

Et suivez le programme en autonomie, l’abonnement mensuel qui vous accompagne vers la sérénité alimentaire, grâce à une approche intégrative de la diététique

Ouverture prévue : dès septembre 2022 !!

Explorer

Coin lecture

« Politiser le bien-être » de Camille TESTE

Aujourd’hui je vous parle d’un essai que j’ai adoré, intitulé « Politiser le bien-être », écrit par Camille TESTE, journaliste, militante féministe et professeure de yoga. En